L’oncle Pom

IMG_4820.JPG

Au top !

                     J’entendais parler de cette adresse depuis des mois ! C’est donc accompagnée de mon co-testeur favori que j’ai testé l’Oncle Pom. Nous avons choisis la formule entrée/plat/dessert. J’ai évidemment craqué pour le foie gras, à chaque fois qu’il est inscrit sur une carte j’accours ! Vous savez comment m’attirer au cas où… J’ai été plutôt satisfaite de cette entrée. Les proportions étaient suffisantes pour se mettre en jambe afin d’attaquer la suite. Mon ami avait choisi les croquettes de canard, accompagnées d’une sauce à l’ananas. N’aimant pas le sucré/salé, je n’ai donc pas goûté.

Pour le plat, le fonctionnement est assez spécial. La pomme de terre est l’une des composantes intégrales. Elle est ainsi, déclinée en une multitude de possibilités. Cependant, pour les réfractaires à ce légume il y a toujours une alternative (ce soir-là le poireau était à l’honneur). Ensuite, il faut choisir l’accompagnement qui est différent chaque soir mais qui correspond à 5 catégories énoncées sur le menu : burger, barbaque, basse-cour, sorti de l’eau et potes du potager.

J’avais opté pour le gratin de pommes de terre Aveyronnais (agrémenté avec des châtaignes et oignons rouges). J’ai été un peu mitigé sur ce gratin car il était savoureux mais il n’avait rien d’exceptionnel ! La présence de châtaignes m’avait attiré et finalement je ne les aies pas senties. La bavette était excellente, une viande de qualité et une cuisson parfaite. Mon compagnon avait choisi le muffin, je n’ai pas aimé l’esthétique du tout. Au goût, je n’ai pas apprécié non plus, le fromage frais à l’intérieur ne mettait pas en valeur la pomme de terre. Le burger était impressionnant. J’en avais l’eau à la bouche, et ouf j’ai réussi à négocier une moitié contre une moitié de ma bavette. Ce dernier était composé de cantal et haché de magret de canard. Si je vous conseille une chose c’est vraiment le hamburger sans hésiter. Je me suis d’ailleurs réconciliée avec le canard que je trouve habituellement trop sec.

Le choix des desserts était concis mais nous avons trouvé de quoi égayer nos papilles. J’ai savouré le carrot cake, cependant ce n’est pas le meilleur de Toulouse. Petite déception pour le cheesecake et son coulis de mangue. Il avait l’air un peu défraîchi et au goût je n’ai pas été emballé.

IMG_4833.JPG

J’ai adoré le cadre très sympathique et authentique. Les serveurs sont également gentils et aux petits soins. Ce restaurant ravira autant les couples que les bandes d’amis !

Les prix sont corrects, les 26 euros pour entrée/plat/dessert sont compréhensibles. On mange bien et en grande quantité, quoi demander de plus ?! Prochaine étape : tester le brunch qui à l’air vraiment top !

L’oncle Pom est situé 32 rue Gabriel Péri, à 6 minutes à pied du métro Jean-Jaurès, ou de Marengo (Ligne A). Pensez à réserver au cas où, on est jamais trop prudent.

Je vous conseille vivement cette adresse si vous ne connaissez pas !

Une réflexion sur “L’oncle Pom

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s