Dégustation à Le Bruit qui court

IMG_4968.JPG

Quand ? La semaine passée, toujours avec ma complice et blogueuse Julie nous sommes allées à la découverte d’un restaurant Toulousain.

? 11 rue Jean Suau, à 5 minutes du métro Capitole.

Histoire ? Vous connaissez peut-être ce restaurant car il existait depuis des années. Mais en Janvier, un couple a repris ce lieu en gardant le même nom. Ce choix est audacieux mais compréhensible, ils ne voulaient pas perdre la clientèle de l’ancien gérant.

IMG_4960.JPG

Concept ? Une cuisine simple, goûteuse et confectionnée avec des produits frais. Leur générosité se fait également ressentir dans les assiettes ! La carte change à chaque saisons et chaque jour de nouvelles suggestions du chef sont proposées.

Amuses-bouches ? Pour débuter le repas en douceur, nous avons dégustés des petites verrines. La première était composée de mousse de betterave, j’ai trouvé cela bon mais il manquait une petite chose pour que ça soit surprenant. Le croustillant de joue de bœuf était bon, cela change des nems classiques.

Entrées ? Julie avait dégusté une assiette comprenant du foie gras sous les deux formes, cuit et poêlé. La disposition était agréable à l’œil, le chutney maison avait l’air extra.

IMG_4976.JPG

Ensuite, nous avons pu goûter une assiette de couteaux. N’ayant jamais goûté ce crustacé, c’était l’occasion de changer cela. J’ai plutôt bien aimé, mais je n’en reprendrai pas. Le goût ne m’a pas séduit plus que ça, c’est un avis personnel. L’entrée que j’avais choisi était le mille-feuille d’escargots. J’ai été plus qu’étonnée de voir ce genre de proposition sur un menu et adorant les escargots je n’ai pas pu refuser ça ! Le montage du mille-feuille était un poil trop grossier, normalement il devrait être aérien et épuré. La pâte qui était composée de tuiles de parmesan était trop épaisse à mon goût, de même pour ces gastéropodes. Comme ils étaient entiers, je ne les aurai pas associer à ce mille-feuille. Bref, j’ai aimé les escargots mais je les aurai encore plus appréciés seuls.

Plats ? Julie s’est régalée avec un pot-au-feu de magret aux 4 épices accompagnés de mini légumes. Elle avait adoré mais les proportions étaient plus que généreuses. Pour ma part, j’avais dégusté un risotto accompagné du poisson du jour. J’ai aimé l’ensemble, les ingrédients se mariaient bien, cependant petit bémol pour le visuel. C’est le seul plat que j’ai trouvé un peu moins esthétique. La petite fleur dans l’assiette était mignonne, une touche de douceur dans ce monde de brutes est appréciable !

Desserts ? Julie a choisi les cigares amandes pralinés croustillants, glace pistache et crème anglaise. La composition est sympathique, il y a des couleurs et des textures différentes. Le cheesecake a été dans mon viseur. D’une part il était joli, les couches étaient bien réussies. D’autre part, une texture plus compacte aurait été plus agréable en bouche. Sans surprise, je n’ai pas pu terminer les doses étant encore une fois très gourmandes.

Ambiance ? J’ai beaucoup aimé les deux salles du restaurant. La première, en cave est vraiment intimiste et chaleureuse. La seconde, à l’étage est petite et sympathique également. Le gérant est très gentil et accueillant, on se sent bien dans ce restaurant.

IMG_4959

Prix ? Tout d’abord, deux menus sont disponibles l’un à 29 euros et l’autre à 36 euros comprenant entrée/plat/dessert. Les choix ne diffèrent seulement sur les entrées et plats car les desserts sont les mêmes. A choisir, le menu à 29 euros est vraiment accessible et mérite ce prix. Le second est peut-être un peu trop cher même si les quantités et la qualité des produits sont indéniables. Il y a la possibilité de prendre les entrées ou plats à la carte mais ce n’est pas très économique (11 euros environ l’entrée et 18 euros le plat).

Avis ? J’ai bien mangé, les produits avaient du goût et étaient bien cuisinés. En revanche, c’est l’une des premières fois où j’ai trouvé les assiettes trop garnies, donc si vous êtes gourmand cette adresse est pour vous ! Je pense y retourner à deux, c’est un lieu idéal pour une soirée romantique.

Merci à Laurence et son mari pour leur compagnie et toutes les informations fournies.

Merci à l’équipe du Bruit qui court pour leur accueil !

Si vous souhaitez vous renseigner davantage :

⇒ Facebook ⇒ Site

Une réflexion sur “Dégustation à Le Bruit qui court

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s