La Madeleine de Proust

IMG_0734


Une cuisine généreuse

           Pour une fois, je n’ai jamais eu d’écchos sur ce restaurant, mais je suis de nature curieuse et également une littéraire avertie alors ce nom ne m’a jamais laissé de marbre ! En plus, en allant vers Burger’n’Co à François-Verdier je passe à chaque fois devant et je me dis toujours :  je dois l’essayer !

IMG_0732


En entrée, mon choix s’est porté sans hésiter sur le foie gras accompagné de confiture de butternut (très bonne) et de pain d’épices, je n’aime pas ce pain malheureusement. Cette entrée était très jolie visuellement et très bonne, la salade à côté était sympa également.

IMG_0737


J’ai dégusté ensuite une brochette de St-Jacques et gambas avec un risotto et petits légumes. Les fruits de mer étaient très goûteux, rien à dire ! Concernant le risotto je ne suis pas si convaincue, d’habitude je suis un fan de ce plat mais cette fois-ci je n’ai pas été conquise. Je n’ai pas réussi à déceler ce qui m’a gêné, peut-être une épice, il y avait une saveur spéciale que je n’ai pas vraiment aimé cela m’a un peu gâché le plaisir.

IMG_0740


Mon co-testeur a mangé une côte de porc (immense) accompagné d’une sauce au miel et de panais. Il a apprécie sa pièce de viande et émis une petite réserve sur ces légumes anciens. C’est vrai qu’il est plutôt inhabituel d’en trouver dans notre assiette. Mais je pense que c’est un bon point, cela marque leur différence !

IMG_0748


Mon ami s’est laissé tenté par le plateau de fromage, issu du marché Saint Aubain. Quand à moi j’ai choisi le gâteau au spéculoos et à la patate douce ! Encore une fois, ce mariage est incroyablement unique. J’adore essayer de nouvelles saveurs, tester de nouveaux goûts, c’est génial ! Pour être honnête j’ai ni aimé ni détesté, c’est dur à décrire. Le goût n’était pas très sucré, je n’ai pas senti le spéculoos. Heureusement, une glace au yaourt permettait d’ajouter de la fraîcheur et de rendre ce gâteau moins sec, cette alliance était vraiment réussie. Et en prime, il y avait une madeleine, juste délicieuse !

IMG_0744


L’ambiance est régressive, basée sur les souvenirs d’école, des jouets anciens décorent la pièce, des tableaux à l’encre noire y sont disposés, mais ce n’est pas trop chargé.

Le service est rapide et de qualité ! Les prix sont en conséquence, de bons produits, de bonnes quantités donc forcément une compensation plutôt coûteuse. Le menu que j’ai dégusté coûtait 30€ (le plus cher), mais d’autres menus sont à disposition !

Vous pourrez vous rendre à cette adresse en empruntant le métro François-Verdier c’est à deux minutes à pied.

Une réflexion sur “La Madeleine de Proust

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s